Comment gérez-vous le stress de la rentrée?

Vous en êtes encore à savourer le souvenir de vos vacances en faisant défiler les photos sur votre smartphone. Le cadre magnifique, la nourriture délicieuse, les visages souriants et détendus de vos enfants. Toute la tribu s’en est donné à cœur joie ! Les vacances vous ont permis de décompresser et de recharger vos batteries. De retour à la maison, ce sentiment de détente s’efface déjà peu à peu. Le prochain défi vous attend déjà. Vos enfants sont agités à l’idée de retourner (bientôt) à l’école. Comment les préparez-vous ?

 

Un nouveau défi pour votre enfant

Sans même que vous vous en rendiez compte, les vacances d’été sont terminées et vos enfants retournent à l’école primaire ou secondaire. Un nouveau défi les attend eux-aussi. Ils montent d’une classe et certains devront s’habituer à de nouveaux camarades, d’autres à un nouvel enseignant et tous auront de nouvelles matières à assimiler. Ils ne savent pas bien à quoi s’attendre, mais ils savent que cette année sera une nouvelle aventure. À mesure qu’ils grandissent, ils doivent satisfaire des attentes plus élevées. En français par exemple, ils devront apprendre de nouvelles règles d’orthographe sans pour autant oublier celles de l’année dernière. Ils apprendront à calculer avec de plus grands nombres et des opérations plus compliquées, ils assimileront des connaissances en histoire, en géographie et d’autres matières générales. Peut-être aussi que votre petit ange a atteint l’âge de l’entrée à la maternelle. Pour les jeunes enfants, cette transition nécessite aussi un temps d’adaptation. En fait, les enfants de tous les âges devront faire face à toutes sortes de nouveautés !

 

La barre est haute pour les étudiants

Votre enfant poursuit ses études après les secondaires ? Pour lui, le changement sera encore plus radical. Pour la plupart des jeunes adultes, il est impossible de se faire une place de choix sur le marché du travail sans obtenir de diplôme de l’enseignement supérieur. L’enjeu est donc très important. Une fois que l’étudiant s’est lancé dans les études, de nombreuses difficultés l’attendent au tournant. Différents facteurs comme la pression à la performance, le coût des études et l’influence des réseaux sociaux peuvent influer sur la ténacité de l’étudiant. À côté de ses études, votre enfant a souvent un job étudiant pour gagner un peu d’argent. Avec ce petit boulot, il contribue peut-être même à payer ses frais d’études. C’est bien d’avoir un job étudiant, mais encore faut-il avoir suffisamment de temps pour étudier. Doubler une année n’est pas envisageable de nos jours. Et puis le passage de l’école secondaire à l’université est déjà brutal en soi. Votre enfant a-t-il une bonne capacité d’adaptation ?

 

Comment préparer son enfant pour une nouvelle année scolaire

Les jeunes mamans reçoivent souvent les mêmes conseils de leur propre mère, des professionnels de santé et de la petite enfance, ainsi que de leurs copines qui ont déjà des enfants. Fais en sorte que ton enfant ait un environnement calme, des horaires réguliers et un espace de vie propre et hygiénique. Ton enfant est indépendant, ce n’est quand même plus un bébé. Il est assez grand pour prendre des décisions, s’organiser, explorer et expérimenter par lui-même. Il ne veut plus que ces parents se mêlent de ses affaires. Ils n’a plus besoin de ses parents pour avoir un environnement calme, des horaires réguliers et un espace de vie propre et hygiénique. L’éducation d’aujourd’hui est aussi bien plus souple que dans le passé. Pourtant, il semble que les enfants ont quand même besoin de limites, d’un cadre dans lequel ils peuvent se développer. C’est d’autant plus vrai lorsqu’ils vivent des changements brutaux comme le passage à l’école primaire, secondaire ou supérieure.

  1. De la structure (de la régularité) : Les enfants ont besoin de suivre une routine. Des moments bien définis pour jouer, faire ses devoirs, souper et aller au lit. Pendant les vacances, vos enfants avaient l’autorisation de veiller le soir, de se coucher plus tard et de jouer plus longtemps dehors ou sur la tablette ? Au moins une semaine avant la rentrée, commencez à les réhabituer aux horaires normaux.
  2. Un bon équilibre (du repos) : Les journées d’école sont épuisantes. Votre enfant se montre plus émotif et un peu irritable ? Il est fort possible que vous n’ayez pas trouvé le bon équilibre entre les activités qui demandent une grande concentration à votre enfant et celles qui lui permettent de se détendre. Planifiez des moments de repos. Des périodes où il peut s’adonner à des activités qu’il apprécie, pour alterner avec les tâches qui « doivent » être accomplies immédiatement. Convenez aussi avec lui d’un horaire pour l’utilisation des smartphones et tablettes.
  3. Une oreille attentive: En tant que parent, vous êtes certainement très occupé par un travail exigeant. Lorsque vous rentrez chez vous, le ménage vous attend et votre emploi du temps déborde. Votre enfant le voit bien et a tendance à éviter de vous imposer une charge supplémentaire. Ils vous parlent moins de ce qu’il ressent. C’est regrettable. Le besoin de revenir sur les événements de la journée se fait sentir au-delà de la petite enfance. Les enfants ont aussi besoin de parler de ce qui les attend le lendemain. Et même les jeunes adultes ressentent encore le besoin de se libérer en parlant. Entretenez cette bonne habitude et prenez le temps de discuter avec votre enfant.
  4. Votre faculté à relativiser: Vous voulez que votre enfant soit bien dans sa peau ? Les félicitations et les compliments sont toujours agréables et demandent peu de temps. Vous en faites souvent à votre enfant et vous avez raison. Mais lorsqu’il subit un échec, vous devez aussi être là pour l’aider à surmonter la situation. Un échec peut être très difficile à encaisser, surtout s’il ne s’y attendait pas. Vous savez que ce n’est pas la fin du monde, mais votre enfant peut en avoir l’impression. Aidez-le à relativiser et à trouver ce qu’il pourra faire pour réussir la prochaine fois. Ou à accepter que tout ne se passe pas toujours comme nous le souhaitons ou comme nous le pensions. Faites-lui comprendre que les échecs l’aident à grandir et à progresser.

#beaudedanscommedehors

Besoin d’un petit coup de pouce?

Vous venez de rentrer de vacances et votre enfant appréhende le retour à l’école et à un emploi du temps chargé ? Mais qu’est-ce qui peut l’aider à surmonter les périodes de stress et à trouver le bon équilibre ?

 

Bach RESCUE Plus - Ondersteunt in stress-situaties

RESCUE Plus à la vitamine B5*

Prenez RESCUE Plus. *Apaise le stress, soulage les tensions et aide à maintenir les performances !
En savoir plus »

 

Geef een reactie

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Vereiste velden zijn gemarkeerd met *